Cheryl L’Hirondelle Artiste interdisciplinaire
Toronto, Ontario et Saskatoon, Saskatchewan

D’ascendance crie, mixte, allemande et polonaise, Cheryl L’Hirondelle est une artiste interdisciplinaire engagée dans la communauté, une auteure-compositrice-interprète et un esprit critique. Ses racines familiales sont établies dans la Première Nation Papaschase, à amiskwaciy wâskahikan (Edmonton, Alberta), et dans l’établissement Kikino Metis, en Alberta. Son œuvre examine et articule de façon critique la dynamique de la nêhiyawin (vision du monde selon les Cris) dans l’espace-temps contemporain, grâce à une pratique qui intègre les langues autochtones, l’audio, la vidéo, la réalité virtuelle, le sens olfactif, les objets cousus, la musique et la participation de l’auditoire, afin de créer des environnements immersifs qui créent une « inclusion radicale ».

Dans ses chansons, Cheryl L’Hirondelle place l’accent sur le partage de la nêhiyawêwin (langue crie) et des formes de chansons autochtones et contemporaines, avec une écriture narrative personnelle en tant que méthodes de survie sonique. Elle a largement exposé ses œuvres et offert de multiples performances à l’échelle nationale et internationale.

Cheryl L’Hirondelle a reçu deux prix imagineNATIVE pour les nouveaux médias (en 2005 et en 2006) ainsi que deux Canadian Aboriginal Music Awards (en 2006 et en 2007). Elle est titulaire d’une maîtrise du programme de design inclusif de l’Université OCAD (2015) et elle est membre du conseil éducatif autochtone de cette université. Elle achève actuellement un doctorat axé sur la pratique avec SMARTlab et l’University College de Dublin, en Irlande. Cheryl L’Hirondelle est aussi présidente-directrice générale de Miyoh Music Inc., une compagnie d’édition musicale et maison de disques à vocation autochtone.

Site web de Cheryl L’Hirondelle (en anglais seulement)

 

« Au fil de sa pratique artistique qui s’étend sur quarante ans, ainsi que de ses expositions internationales et régionales en parallèle avec ses œuvres conçues au sein des collectivités les plus rurales, Cheryl L’Hirondelle a créé des contributions, des collaborations et des amitiés artistiques de longue date, tout en s’attirant le respect du public au sein du milieu artistique et bien au-delà.

En cette période de bouleversement politique, culturel et environnemental, le monde a désespérément besoin d’artistes comme Cheryl L’Hirondelle, qui peuvent nous aider à créer de nouvelles formations sociales et à établir des liens entre les connaissances, les collectivités et les histoires.

Cheryl L’Hirondelle est une artiste accomplie dans un processus d’apprentissage de toute une vie qui enseigne à son tour aux personnes de son entourage à reconnaître et à transgresser de manière créative les limites établies afin d’inviter toute personne, d’honorer tout être, et de l’accueillir en tout lieu. »

Candidature proposée par : The O’kinādās Collective (Peter Morin, Ayumi Goto, Stephen Foster), France Trépanier, artiste en arts visuels, commissaire et chercheuse, et Julie Nagam, Ph. D., titulaire d’une chaire de recherche du Canada, professeure agrégée, Université de Winnipeg

« En cette période de bouleversement politique, culturel et environnemental, le monde a désespérément besoin d’artistes comme Cheryl L’Hirondelle, qui peuvent nous aider à créer de nouvelles formations sociales et à établir des liens entre les connaissances, les collectivités et les histoires. »

Œuvres sélectionnées

Découvrez les gagnantes et gagnants de 2021

Vous connaissez une personne qui mérite de recevoir un prix GGArts? Date limite : le 1er juin

Proposez une candidature