Bonnie Devine Artiste en arts visuels
Toronto, Ontario

Bonnie Devine est une artiste de l’installation, vidéaste, commissaire et écrivaine. Son travail émane des traditions narratives et visuelles qui sont au cœur de la culture anishinaabe. Bien qu’elle ait étudié officiellement la sculpture et l’installation aux universités OCAD et York, elle a réalisé ses apprentissages les plus durables auprès de ses grands-parents, des trappeurs de la Première Nation Genaabaajing (Serpent River), sur la rive nord du lac Huron. À l’aide d’approches interdisciplinaires et de différentes itérations de sa pratique écrite, visuelle et performative, Bonnie Devine explore les questions du territoire, de l’environnement, des traités, de l’histoire et de la narration.

Ses projets d’installation, de vidéos et de commissariat ont été présentés lors d’expositions individuelles et de groupe, ainsi que dans des festivals du film, partout au Canada et ailleurs. Elle est professeure agrégée émérite et présidente fondatrice du programme en culture visuelle autochtone de l’Université de l'École d'art et de design de l'Ontario. Elle vit et travaille à Toronto.

Page Wikipédia sur Bonnie Devine (en anglais seulement)

 

« La pratique artistique percutante de Bonnie Devine, son engagement à faire entendre une voix autochtone, sa contribution aux recherches révisionnistes et à l’enseignement postsecondaire, particulièrement pour les étudiants autochtones, font d’elle une candidate digne de cet honneur.

Par sa pratique artistique et ses recherches, Bonnie Devine a stimulé le changement et inspiré l’action. Elle a eu une incidence puissante, qui résonne dans la communauté culturelle et sème les graines d’une guérison et d’une réconciliation fort nécessaires. 

Sa voix parle de cœur à cœur, les yeux dans les yeux, tout cela avec une compassion intense et une détermination à mettre au jour les véritables éléments qui sous-tendent notre culture. On trouve dans le travail de Bonnie Devine un sentiment d’urgence qui puise dans le passé tout en se projetant dans l’avenir, créant ainsi un écho. À un moment où le monde a grandement besoin de transformation, le travail de Bonnie Devine offre une voie vers de nouvelles possibilités en nous rappelant nos histoires. Cette affirmation de l’anishinaabek est un cadeau duquel il faut apprendre. »

Candidature proposée par : Celeste Scopelites, pour l’Art Gallery of Peterborough

« Par sa pratique artistique et ses recherches, Bonnie Devine a stimulé le changement et inspiré l’action. Elle a eu une incidence puissante, qui résonne dans la communauté culturelle et sème les graines d’une guérison et d’une réconciliation fort nécessaires. »

Œuvres sélectionnées

Découvrez les gagnantes et gagnants de 2021

Vous connaissez une personne qui mérite de recevoir un prix GGArts? Date limite : le 1er juin

Proposez une candidature